BARZAYA KHARAL
25-4-97
13-10-02

Mes chers parents: Barzaya Ninotschka et Walholl's Falstaff
Joyce : "ma première histoire d'amour" (précoce à 2 mois!)

Agé de trois mois, je suis arrivé au chalet “ La Rocaille” le matin du premier août 97, amené par mon éleveuse pour10 jours de vacances. Première séparation mais je me suis tout de suite senti bien dans mon nouveau cadre. Il y avait Milorad qui voulait jouer et qui était si doux avec moi: il m’autorisait à me coller contre lui, c’était comme “un gentil grand frère”.

Regardez comme Milorad est sympa!..comme je suis content de moi!!! Je lui ai "piqué" son os!
Et son canapé!!

Et si les maîtres de la maison m’ont vite expliqué que c’était eux les chefs quand j’ai refusé de leur donner l’os que j’avais trouvé, ils étaient aussi gentils et riaient de mes attitudes rigolotes. Il parait que j’étais beaucoup plus expansif que Milorad. Ils m’ont donner deux surnoms: petit clown et parfois...” tête de lard”.

Les premiers jours c’était clair que je ne devais être que de passage chez eux, puis le temps passant, ma frimousse, mon caractère enjoué, le plaisir de me voir jouer avec Milorad leur ont donner à réfléchir... Marie-Josèphe avait un gros faible pour moi, Peter aussi d’ailleurs.

Puis vint le jour où je repartis chez mon éleveuse...Celle-ci devait les informer si elle décidait de se séparer de moi.

Mi-septembre, mes futurs maîtres sont venus nous voir. Ils savaient que j’étais disponible et pour des motifs dont ils ne se rappellent même plus aujourd’hui (donc de mauvais motifs!!!!) ils s’étaient préparés psychologiquement à dire NON.
Mais ils n’ont pas réussi: ils ne pouvaient se décider à partir sans moi! Alors ils sont partis AVEC MOI!
Beaucoup d’émotions..... et beaucoup de joie!
J’ai ainsi retrouvé “ mon grand amour de jeunesse”, Milorad!
Le "pacha": le retour
De la tendresse, encore de la tendresse...

J’ai été aussi surnommé “p’tit zoï”, je crois parce que je suis resté longtemps “gamin” avec mon style “petit clown”. Milorad est plus sérieux, alors que moi, j’étais toujours en train de faire la fête, chercher les caresses et faire rire mes maîtres!!

Le spécialiste de l'arrosage!
A 5ans, n'est-ce pas que j'ai toujours l'air "gamin"
Je fais toujours "craqué"mes maîtres!!!

Une nuit, j’ai fait “un cauchemar” qui m’a réveillé : je suis aller les rejoindre dans le lit. D’un saut, je me suis couché entre eux et ai posé ma tête sur l’épaule de ma maîtresse. J’ai eu droit à quelques minutes de tolérance, lié à l’effet de surprise et à la situation amusante. Je n’ai pu les surprendre qu’une seule fois depuis: après, interdiction formelle, territoire réservé. Dommage...

Dodo!!

Maintenant, je suis devenu adulte: j’ai pris un coup de “vieux” quand Fédoroff est arrivé à la maison. Dans un premier temps, j’ai très mal accepté son intrusion dans mon monde. Et pourtant, il voulait toujours se coller à moi: il était énervant !! Puis, je l’ai plutôt trouvé sympa. Mais cela n’a plus été pareil. Maintenant, nous étions vraiment une meute ! Et encore plus depuis l'arrivée de Malko!

La meute "version de Coulon"!!!!
Milorad, Kharal, Fédoroff, Malko

J’ai eu “droit” aussi aux expositions et mes maîtres sont fiers de mes résultats : 2ème jeune à ENE de France à Cibeins en 1998 derrière mon frère Krilat (ma soeur Katiushka a fait meilleure femelle ce jour-là; les deux sont devenus champions depuis), RCAC à Orba (I) en 98, CAC à Besançon (F) en 99, RCAC à Fribourg (CH) en 2000, RCAC à Kantersteg (CH) et à Versoix, et CAC (ainsi que 1er mâle au Beauté-Performance) à Lottswill en 2001. Pour finir, j'ai fait deuxième au Beauté / Performance et deuxième mâle au Challenge, du Club Suisse du Barzoï.
En 2002:
Premier classe travail à l'ENE du Club Français du Barzoï, à Cibeins.
Deuxième classe ouverte (RVDH)à la Spéciale lévrier de Donaueschingen.
Premier en classe travail à Evian et RCACIB.

"le Bal des Débutants" ou Classe Très Jeune!
Quelques années plus tard... et quelques "diplômes" en plus!

Mais ce que je préfère c'est :

COURIR!!!!!!!!!!!!!!
Puis me reposer dans mon coin favori au jardin....

Le 13 octobre 2002, je me suis endormi à jamais sous le pommier du jardin. Mes maîtres sont bien malheureux sans moi. Ils souhaitent que je cours tout mon saoûl dans le ciel, sautant de nuages en nuages…

Pour toujours joyeux, trémoussant mon arrière train, comme seul je sais le faire quand je fais la fête!!

… Au revoir notre petit clown…

Retour